Eurostar  Lyon-Londres : "C'est bien parti"

Eurostar  Lyon-Londres : "C'est bien parti"

France
DirectLCI
TRANSPORTS – Plus de 90 % des Lyonnais et des Rhônalpins se disent intéressés par une liaison ferroviaire entre les deux villes. Celle-ci, déjà testée au printemps 2013, a de grandes chances de voir le jour en 2015.

Bientôt tous Lyondoniens ? La compagnie ferroviaire Eurostar va en tout cas lancer une réflexion sur la mise en place d’un service Lyon-Londres dès 2015. Souvenez-vous, la ligne avait déjà été expérimentée de façon hebdomadaire entre le 4 mai et le 29 juin derniers. Et une étude Ipsos Marketing- Innoquest révèle une très forte attente des voyageurs pour cette liaison. Ainsi, 94 % des Lyonnais et 92 % des Rhônalpins se disent intéressés par des voyages vers Londres et 90 % des sondés le sont pour des voyages loisirs.

Par ailleurs, une forte majorité de Lyonnais s’accordent à dire qu’une telle offre de transport constituerait un réel atout pour la région, que ce soit pour l’activité touristique (95 %), l’économie (73 %) ou la culture (60 %). "C’est une très bonne indication de l’appétit des Lyonnais pour cette liaison, et cela montre le lien émotionnel fort entre les deux villes", nous indique Mikaël Lemarchand, directeur des gares chez Eurostar. Le trajet Londres-Lyon serait de 4 heures 43, et un Lyon-Londres serait a priori effectué en un peu moins de 6 heures (passage par Lille oblige).

"Tous les indicateurs sont au vert"

A la gare de la Part-Dieu, difficile de trouver des voyageurs opposés à cette nouvelle liaison éventuelle. "Je suis à fond pour ! s’exclame Sylvie. Mon fils fait ses études à Brighton, près de Londres. Cela me permettrait d’effectuer l’ensemble du trajet en train, d’autant que je crains un peu l’avion." Bertrand, lui, ne s’est encore jamais rendu dans la capitale anglaise. "Je ne dis pas qu’une ligne directe depuis Lyon m’inciterait forcément à y aller, mais c’est sûr que ce j’y réfléchirais", confie-t-il.

Du côté de l’office de tourisme, on se dit "plus que favorable" à l’ouverture de cette liaison. "Le marché britannique est l’un des plus importants pour nous, tant pour le tourisme d’affaires que d’agrément, note Blandine Thenet, directrice de promotion chez Only Lyon. Ce serait aussi un beau complément d’offre par rapport à l’avion, d’autant que nous sommes positionnés sur les week-ends ou les courts séjours entre les deux villes. Et puis le fait que le train aille d’un centre-ville à l’autre, c’est intéressant, notamment pour les hommes d’affaires." Et Mikaël Lemarchand de conclure : "tous les indicateurs sont au vert. S’il est encore prématuré d’évoquer une date pour 2015, on peut dire que oui, c’est bien parti !"
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter