Evasion de la prison d'Arras: deux complices présumés en garde à vue

Evasion de la prison d'Arras: deux complices présumés en garde à vue

DirectLCI
JUSTICE – Les deux hommes auraient attendu le fugitif toujours recherché dans une voiture garée près de la prison.

Ils l'auraient aidé à s'échapper. Deux hommes soupçonnés d'avoir aidé un détenu de 24 ans à s'évader lundi matin de la maison d'arrêt d'Arras ont été placés en garde à vue mercredi et ce jeudi. Un premier suspect interpellé mercredi a vu sa garde à vue prolongée de 24 heures, tandis qu'un deuxième homme a été interpellé jeudi et placé en garde à vue à son tour.

Les deux hommes sont soupçonnés de s'être trouvés à bord du véhicule avec lequel l'évadé s'est éloigné de la prison après être passé par les toits. Le premier des deux gardés à vue avait été interpellé mercredi en début d'après-midi par la brigade de recherches de la gendarmerie d'Arras, dans le cadre d'une commission rogatoire d'un juge d'instruction.

Une prison vétuste

Le détenu évadé était écroué à la maison d'arrêt d'Arras après avoir été mis en examen en juin 2013 pour tentative d'homicide et enlèvement avec séquestration, qui s'étaient déroulés dans un cadre familial. Un avis de recherche a été diffusé pour retrouver le détenu, "corps mince, yeux bleus et crâne rasé".

Les syndicats pénitentiaires ont dénoncé lundi "la vétusté" de la prison. Selon FO, un plafond s'était partiellement écroulé au niveau de la salle de sport, d'où semble s'être évadé le détenu, laissant "un trou qui menait directement aux combles au niveau de la toiture" et dont le diamètre "était suffisant pour que quelqu'un puisse passer". Le plafond s'était écroulé "à cause des grosses pluies qui sont tombées il y a quelques semaines", avait-on ajouté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter