Face à la crise du disque, les disquaires lillois réinventent leur métier

Face à la crise du disque, les disquaires lillois réinventent leur métier

DirectLCI
COMMERCE – Tandis que la Fnac de Lille va prochainement licencier six de ses disquaires, le marché du disque à Lille perdure malgré la crise du disque. Certains parient sur les occasions, d'autres sur les vinyles ou sur des concerts. Mais tous se recentrent sur leur cœur de métier : l’expertise et le conseil.

A chacun sa manière de vendre des disques. A Lille, les disquaires s’adaptent à la mutation de l’usage de l'écoute musicale. A la Fnac de Lille, six postes sur treize vendeurs vont disparaître dans les semaines à venir et le rayon CD va être rétréci afin de laisser de la place au secteur plus porteur du jeu vidéo.

"Trois disquaires resteront présents en roulement, car la demande existe malgré la dématérialisation, témoigne une disquaire du magasin. Les clients sont toujours là et de plus en plus demandeurs de conseils d'experts". Une relation avec le client que connaît bien Geoffrey Gosset, responsable de la boutique O’CD occasion (1). "Nous sommes ouverts depuis 17 ans et la clientèle musicale est toujours là, raconte-t-il. Les produits d’occasion sont prisés car ils permettent d’accéder à de la musique rare et peu chère. Avec les années, on s’aperçoit que les acheteurs sont toujours attachés à la notion d'objet".

Le retour du bon vieux vinyle

Un "fétichisme" du disque qui se traduit, depuis quelque temps, par un surprenant retour en grâce du bon vieux vinyle. A Lille, des disquaires se sont mêmes spécialisés dans ce domaine. C’est le cas d’Alexandre Gabet, co-gérant de Beside Records (2) : "Les clients achètent moins mais mieux, glisse-t-il. Quitte à dépenser de l’argent, ils veulent un bel objet et de bons conseils".

Un marché porteur sur lequel a parié récemment Marc Kokocinzki qui a ouvert en mars dernier Quelque Part Records (3), une boutique entièrement dédiée aux vinyles et aux CD . "On y trouve de tout à l'exception peut-être de la variété française, confie-t-il. Sur le neuf, je veux faire découvrir de nouvelles choses à mes clients." Enfin, d’autres disquaires parient sur la diversification. Au Caf&diskaire (4), on peut ainsi boire un verre, écouter des concerts acoustiques et... acheter des disques.

(1) 21, rue des Tanneurs, Lille; (2) 47, rue d'Amiens, Lille; (3) 58, rue d'Artois, Lille; (4) 79 rue Colbert, Lille.

Plus d'articles