Face au réchauffement climatique, les viticulteurs optent pour des cépages étrangers

DirectLCI
Alors que le Salon Vineexpo ouvre ses portes dimanche à Bordeaux, la problématique du réchauffement climatique pose question pour les vignes françaises. Le Comité Interprofessionnel des vins du Bordelais vient de se prononcer en faveur d'une modification de la réglementation permettant l'introduction, à titre expérimental, de cépages étrangers aux Appellations d'Origine Contrôlée pour faire face au réchauffement climatique. Il s'agit là d'en anticiper les conséquences, car les cépages traditionnels utilisés actuellement pourraient être fragilisés à l'avenir. Zoom sur cette pratique entre Saint-Emilion et Fronsac.

Sur le même sujet

Lire et commenter