Faut-il réformer la première année de médecine ?

FRANCE
Commencer ses études de médecine, c'est un ou deux ans de bachotage harassant au terme duquel 85% des étudiants échouent à passer en deuxième année. C'est ce que confirme le rapport du médiateur de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur. Pour les étudiants, ce n'est pas évident de se réorienter après l'échec.
Lire et commenter