Femmes de djihadistes : "Vous avez le droit d’être amoureuse d’un criminel, ce n’est pas un crime"

DirectLCI
Dans "Femmes de djihadistes", Matthieu Suc, journaliste à Mediapart, s’est intéressé à celles qui partagent la vie de terroristes. Pour lui il est impossible de généraliser et d’affirmer que toutes sont complices des activités de leurs maris. Il prend l’exemple de la femme de Chérif Kouachi, qui couvre son mari en 2010 puis change de position en 2015. Et puis, "vous avez le droit d’être amoureuse d’un criminel, ce n’est pas un crime", affirme-t-il.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter