Fermeture de la mosquée d'Arnaud-Bernard : "Il nous manque un lieu de prière"

Fermeture de la mosquée d'Arnaud-Bernard : "Il nous manque un lieu de prière"

DirectLCI
URBANISME – Depuis quelques jours, le local où se réunissaient les habitants du quartier Arnaud-Bernard pour prier est fermé. La mairie justifie la décision par des problèmes de normes de sécurité. Une explication qui ne convainc pas les riverains.

Les musulmans du quartier Arnaud-Bernard ne disposent plus de lieu de culte. La salle de prière qui faisait office de mosquée depuis janvier 2013 a été fermée vendredi à la suite d'un arrêté municipal.

"Elle n'était pas aux normes de sécurité, notamment incendie, et il y avait des problèmes de voisinage, justifie Jean-Jacques Bolzan, adjoint en charge de l'hygiène et de la sécurité. On n'a pas fermé ce lieu parce que c'était une mosquée, tout autre endroit aurait connu le même sort".

"Il manque une mosquée en centre-ville"

Des arguments qui laissent sceptiques certains habitants du quartier populaire du centre-ville, Si Ahmed, un fidèle du lieu, souligne que cette décision intervient après l'arrivée de la nouvelle équipe municipale, il déplore surtout le fait qu' "il manque une salle de prière dans le centre-ville. Ce boucher de la place Arnaud-Bernard fait désormais ses cinq prières quotidiennes dans l'arrière-boutique de son commerce.

Occupé deux heures et demie par jour

Pour le libraire qui est à l'origine de l'ouverture du local, les normes de sécurité ne sont pas en cause. "L'endroit est occupé seulement deux heures et demie par jour", explique le commerçant, qui croit plutôt à une malveillance de quatre ou cinq voisins.

"En un an et demi, plusieurs mains courantes ont été enregistrées, on nous reproche d'entraver la circulation et on nous a même accusés d'avoir menacé de mort les riverains, ce qui est complètement faux". Alors que le syndic de l'immeuble se félicite que la nouvelle majorité "applique la loi", les responsables de la mosquée devraient décider de ne pas effectuer les travaux de mise aux normes. Et déménager à quelques rues de là pour ouvrir un nouveau lieu de prière en juillet prochain.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter