Fête de la musique au Capitole : la programmation dévoilée

FRANCE

CULTURE - Après la polémique suscité par la "déprogrammation" des artistes présélectionnés par l'ancienne municipalité, les élus ont dévoilé les artistes qui se produiront place du Capitole. Une sélection voulue "plus familiale et populaire".

Après la polémique suscitée par la "déprogrammation" de certains artistes choisis par l'ancienne municipalité pour se produire place du Capitole le jour de la Fête de la musique, le maire Jean-Luc Moudenc et Frédéric Brasilès, élu adjoint en charge des fêtes et animations, ont dévoilé ce vendredi la programmation définitive.

Le 21 juin prochain, la scène du Capitole verra ainsi défiler de 20 heures à 1h15 :

  • Houba Samba : un collectif de percussionnistes qui mêle les rythmiques de la batucada avec du rock et du reggae.
  • Les Gazelles : un quatuor de chanteuses toulousaines spécialisées dans des reprises de gospel, soul, funk et musique des années 1980.
  • Sing sing my darling : un quatuor de musiciens locaux qui avaient fait résonner leur pop au festival du Printemps de Bourges en 2013.
  • Lovely Bones : un duo acoustique formé par Julien à la guitare et Faye au chant qui puise ses influences dans le groove, la world music ou la soul.
  • Céline Moddin DJ pour clore la soirée : créatrice de la boutique du même nom, elle se consacre aussi au mix de musiques électroniques, façon Ibiza.
  • Et des interludes musicaux assurés par Sophonic DJ.

Une sélection plus "populaire et paritaire"

Revenant sur la polémique, Frédéric Brasilès martèle que la programmation prévue par Joël Saurin, le bassiste de Zebda, "n'était pas actée et encore moins budgétée. Nous avons donc mandaté Nathalie Capdevielle de Quai des étoiles afin de redonner à cet événement un côté familial et populaire tout en mettant en avant des artistes féminins pour assurer plus de parité". Soulignant par ailleurs que cette nouvelle mouture coûtera 40.000 euros contre 48.444,50 euros selon le devis établi par la précédente équipe.

Concernant la page Facebook et la pétition ayant recueilli près de 2300 signatures en faveur des artistes déprogrammés comme Kid Wise, El Gato Negro, le trio jazz de Rémi Panossian ou Sidilarsen, l'élu estime "que ce choix ne remet pas en cause leur qualité artistique et qu'ils pourront s'offrir d'autres cadres pour jouer dans la ville".

Lire et commenter