"Fête" vous peur à Marseille pour Halloween

FRANCE
SORTIES - Tremblez, braves gens, car vendredi soir, c’est Halloween ! Si les petits garnements grimés en sorciers et en quête de sucreries tenteront d’effrayer les mamies du quartier, les grands auront bien d’autres terrifiantes façons de célébrer cette fête nous venant d’outre-Manche.

A Marseille, le Mama Shelter (64, rue de la Loubière, VIe) invite tous les "vivants" à une nuit "de peur et de fun". Ce soir, Mickaël Jackson reviendra d’entre les morts grâce aux performances de DJ Bobzilla, de la fanfare Big Butt Foundation, avec son mélange de soul et de rocksteady jamaïcain, et de la troupe de danse All Style Crew. Ça va "moonwalker" façon loup-garou sous la lune et sur le dancefloor !

Démons joyeux
Mais vous pourrez aussi bien vous laisser "posséder par le démon de la danse" au Poste à galène (103, rue Ferrari, Ve) où un DJ sans nom ni visage, "hanté par les démons joyeux de la nuit", réveillera le zombie trépidant qui sommeille en nous. L’entrée (à partir de 23 heures) est gratuite pour ceux qui seront déguisés et à
6 euros pour les distraits.

DJ Fantôme aux platines
Fan de la Famille Addams, vous comptez festoyer avec vos futurs orphelins ? Virevoltez avec vos balais jusqu’à Cuges-les-Pins (salle des Arcades, 10 ou 5 euros, réservation au 06 20 63 09 11) pour une soirée dansante familiale animée par le bien nommé DJ Fantôme.

Sueurs froides sur grand écran
Vous voulez vraiment avoir les chocottes ? Tentez, à vos risques et périls, La Nuit Frissons au cinéma Les Lumières à Vitrolles (arcades de Citeaux, 16 euros). Au programme de ce 31 octobre : horreur, épouvante et thriller angoissant. A 22 heures, on commence par Horns, on poursuit à minuit par Dracula Untold, puis à 2 heures avec Annabelle. Les plus courageux resteront jusqu’à 4 heures du matin pour revoir Massacre à la tronçonneuse. C’est ça, ou regagner sa voiture. Dans la nuit noire.

Le rendez-vous des morts-vivants
Le lendemain, les survivants ramperont jusqu’à L’ Embobineuse (11, boulevard Bouès, IIIe, 5 euros plus 1 euro d’adhésion) pour la soirée Bon ou O-Bon ("Fête des morts" en japonais). Sur le faire-part de décès sont annoncés "de bons disques vaudous sélectionnés par Phono Mundial", ainsi que Zjak, "le grand spécialiste de l’orchestre tout-puissant poly-rythmo de Cotonou". On se désosse en rythme avant de goûter, dimanche, à un repos éternel bien mérité. François Rasteau
 

Lire et commenter