Fiches S : pour éviter les failles, les propositions fusent

DirectLCI
Près de 11.000 individus en France font l’objet de fiches S. Selon les services de police, il est impossible de tous les surveiller en permanence. Pour plus d’efficacité, certains proposent de placer les personnes déjà condamnés pour terrorisme dans des centres de rétention. Une mesure déjà appliquée pour des violeurs en série. D’autres vont plus loin en proposant un enfermement anticipé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter