Fillette renversée à Marseille : "un terrible concours de circonstances"

Fillette renversée à Marseille : "un terrible concours de circonstances"

DirectLCI
FAIT DIVERS – Une fillette de 10 ans a été mortellement renversée samedi après-midi sur un boulevard très fréquenté et récemment modifié de Marseille. Le nouveau sens de circulation est fortement critiqué.

Une émotion encore très vive. Moins de 24 heures après la mort d’une jeune fille de 10 ans percutée par un bus à Marseille, les habitants du quartier de la Préfecture sont encore sous le choc. Tôt dimanche matin, une gerbe de fleurs rappelait d’ailleurs le drame survenu la veille. "C’est effroyable", témoigne Solange, croisée près d’un café. "C’était un jour de fête avec le carnaval pour les enfants", rappelle-t-elle les yeux rougis. Le regard vide, Alain, un voisin, avoue avoir du mal à s’en "remettre". "Quand j’ai vu les ambulances depuis ma fenêtre, j’ai tout de suite compris que quelque chose de dramatique venait de se dérouler", se remémore-t-il douloureusement.

Peu avant 15h30, samedi, de nombreuses personnes ont été témoins malgré elles de la scène. Assise à l’arrière de la voiture de ses parents, la fillette est sortie du véhicule immobilisé au feu tricolore pour traverser le boulevard. "Elle a contourné la voiture par l’arrière, avant d’être percutée par le bus qui arrivait en sens inverse explique Hervé Beccaria, directeur adjoint de la RTM. Le conducteur de l’autobus ne l’a pas vue car elle était cachée par la voiture de ses parents. Elle a été percutée avant d’être repoussée par un autre véhicule sous le bus".

Un nouveau sens de circulation en question

"Un terrible concours de circonstances", résume Raymond gérant du bar Olympic à hauteur du boulevard Paul Peytral devant la préfecture de région. Sans rejeter la responsabilité du drame sur quiconque, il estime toutefois que le nouveau sens de circulation est encore "méconnu" à cet endroit. Fin 2013, afin de contourner les travaux de la rue de Rome, les bus ont effectivement été déviés sur le boulevard, divisant la voirie en 2 sens de la circulation. "Il y a une signalétique, mais beaucoup d'automobilistes ne la voient pas", estime-t-il.

"Rien ne permet de dire qu’une autre signalétique aurait évité le drame", répond Hervé Beccaria. "Le nouveau sens de circulation n’a rien à voir. C’est abominable, mais ça aurait pu arriver ailleurs", souligne le directeur adjoint de la RTM. En état de choc, le conducteur du bus a été placé samedi soir en garde à vue pour les besoins de l’enquête de police et afin d’effectuer des prélèvements sanguins. Aucune charge n’a été retenue contre lui.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter