Fin de cavale pour l'évadé de la prison d'Arras

Fin de cavale pour l'évadé de la prison d'Arras

France
DirectLCI
JUSTICE – Cet homme de 24 ans s'était évadé par les toits le 17 février. Deux complices présumés ont déjà été écroués le 21 février pour "recel de malfaiteurs".

Sa cavale n'aura duré qu'environ deux semaines. Le détenu de 24 ans, qui s'était évadé lundi 17 février de la prison d'Arras en passant par les toits, a été interpellé ce mardi matin à Garges-lès-Gonesse, en région parisienne.  

Yoann Candelier, avait pris la fuite par les toits, au niveau de la salle de sport de la prison. Le détenu serait ensuite monté dans les combles, avec l'aide d'autres prisonniers et aurait cassé des tuiles avant de sauter à l'extérieur.

Deux complices écroués

Selon La Voix du Nord , cette évasion aurait un lien avec l’accouchement de son ex-compagne, qu'il avait tenté d’enlever en avril 2013, à Wanquetin, près d'Arras. Selon les enquêteurs, l'utilisation de données téléphoniques a été déterminante.

Soupçonnés de complicité dans cette évasion, deux hommes de 20 et 24 ans  ont été mis en examen et écroués vendredi 21 février. Accusés de recel de malfaiteurs, ils ont reconnu l'avoir pris en charge en voiture, juste après sa fuite. 

Yoann Candelier était écroué à la maison d'arrêt d'Arras après avoir été mis en examen en juin 2013 pour tentative d'homicide et enlèvement avec séquestration. Des faits qui s'étaient déroulés dans un cadre familial. Un appel à témoins avait été diffusé par la gendarmerie d'Arras pour tenter de retrouver l'évadé, "corps mince, yeux bleus et crâne rasé".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter