Fin de vie : "La loi vient répondre à trois inquiétudes des Français"

FRANCE

Le président de la société française d'accompagnement et de soins palliatifs, Vincent Morel, était l'invité de LCI Matin ce jeudi, au lendemain du rejet à l'Assemblée nationale des amendements à la proposition de loi sur la fin de vie qui autorisaient"une assistance médicalisée active à mourir". Selon lui, "les députés se sont consacrés à l'essentiel, au véritable enjeu". Détails.
Lire et commenter