FN : une ville allemande s'interroge sur son jumelage avec Hénin-Beaumont

FN : une ville allemande s'interroge sur son jumelage avec Hénin-Beaumont

France
DirectLCI
SOCIETE - A Herne, une ville de Rhénanie en Allemagne, jumelée avec Hénin-Beaumont, des élus de gauche veulent remettre en cause le lien qui unit les deux cités, après l'élection du maire FN Steeve Briois en mars dernier.

Herne en Allemagne et Hénin-Beaumont avaient scellé leur amitié en 1954. Un acte fort de réconciliation entre ces deux cités minières, une dizaine d'années après la fin de la Seconde guerre mondiale. Le lien était historique. Il datait de 1906, l'année  de la catastrophe minière la plus meurtrière d'Europe à Courrières, une explosion qui coûta la vie à plus de 1.000 travailleurs. Des mineurs allemands de cette cité de Rhénanie étaient alors venus aider leurs collègues français. "Une amitié est alors née", explique Christian Matzko, porte-parole de la ville allemande, i nterrogé par Les Echos

Cette belle histoire serait-elle en train de battre de l'aile ? Depuis l'élection du maire Front National Steeve Briois, en mars dernier, le jumelage vieux de 60 ans pourrait être remis en cause. Inquiets, des élus allemands, de gauche ont débattu de cette question ce mardi. Toutefois, aucun vote, ni aucune décision n'ont été prises concernant un éventuel divorce avec Hénin-Beaumont. Il ne s'agirait pas de rompre tous les liens, mais les contacts officiels.

Steeve Briois veut dissiper les préjugés

En attendant, les échanges continuent et ne sont pas remis en cause précise la municipalité d'Herne. D'ailleurs, dans deux semaines, des festivités sont au programme pour le 60e anniversaire du jumelage entre les deux villes. Steeve Briois n'a pas l'intention de rompre le jumelage avec Herne, où il aimerait se rendre pour dissiper les éventuels préjugés sur sa personne, indique son adjoint chargé de la communication, interrogé dans le journal économique Les Echos.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter