Fusillade à Villeurbanne : la victime au cœur de l'enquête

Fusillade à Villeurbanne : la victime au cœur de l'enquête

DirectLCI
ENQUETE – L'attaque du bar "Aux 4 as" a fait un mort et trois blessés ce lundi soir à Villeurbanne, près de Lyon, dans le Rhône. La police tente maintenant de comprendre ce qui s'est passé.

Qui était visé ? Et pourquoi ? Au lendemain de règlement de comptes qui s'est produit ce lundi soir au bar-restaurant "Aux 4 as" à Villeurbanne et qui a fait un mort et trois blessés dont deux graves , la police s'interroge sur la cible réelle de l'attaque.

Une victime "rangée"
La principale victime, Mohamed G. et surnommé "le grand Charly", était bien connue de la justice pour des affaires de vols avec arme, de braquages et de trafic de stupéfiants. Mais l'homme de 62 ans, qui avait sévi il y a plusieurs dizaines d'années, s'était a priori "rangé". Une thèse que doivent maintenant vérifier les enquêteurs. D'après les sœurs du gérant du bar, le quartier "était tranquille, et la clientèle assez âgée et composée d'habitués."

Un ou des suspects toujours recherchés
La famille du patron dit ne pas comprendre comment un tel drame a pu survenir. Le ou les tireurs ainsi que leur véhicule étaient toujours recherchés ce mardi. Ce lundi soir, un témoin affirmait avoir vu un homme sortir d'une voiture de type "BMW break" avant de faire feu depuis l'extérieur de l'établissement.

Un tireur aguerri
Une version que ne confirme ni n'infirme la police. Joint par metronews, Sébastien Thillet, membre du syndicat policier Unité SGP FO, explique que "l'exploitation de la balistique, actuellement en cours, devrait permettre d'en savoir plus" sur les suspects. "Ces tirs à l'arme automatique semblent maîtrisés et venant de quelqu'un d'aguerri", estime-t-il, soulignant que les différentes personnes touchées lors de la fusillade "ne se connaissaient pas forcément." "Il faut être patient, une telle enquête prend du temps", conclut le policier.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter