Fusion ou réunification avec la Bretagne ? Le point sur les positions en Pays de Loire

Fusion ou réunification avec la Bretagne ? Le point sur les positions en Pays de Loire

REGIONS – Alors que François Hollande devrait annoncer mardi le nouveau redécoupage territorial, deux positions s’affrontent en Pays de la Loire. Explications.

Un casse-tête ? Tri-Yann, Alan Stivell et une trentaine d’artistes ont signé ce week-end un texte commun réclamant "un redécoupage territorial incluant la Loire-Atlantique dans la Bretagne". La semaine dernière, les maires de Nantes, Rennes, Brest et Saint-Nazaire disaient publiquement leur soutien à une fusion des Pays de la Loire et de la Bretagne ... Alors que le président François Hollande doit présenter mardi la carte envisagée pour le redécoupage des régions, les positions s’affrontent en Pays de la Loire.

D’un côté, les tenants de la fusion Bretagne-Pays-de-la-Loire, emmenés par des figures comme le président de Région Jacques Auxiette, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault ou encore Bernard Poignant, conseiller de François Hollande. Les socialistes sont appuyés par une grande partie de l’UMP et de l’UDI des Pays de la Loire.

Quelle échelle pour mieux répondre aux défis ?

Ils estiment qu’un arc Atlantique, incluant éventuellement le Poitou-Charentes, est l’échelle qui permettrait de répondre au mieux "aux défis posés, comme le développement du territoire et de l’emploi, et de peser à l’échelle européenne", indique ainsi la maire de Rennes, Nathalie Appéré. Pour ça, ils évoquent des "coopérations économiques, institutionnelles ou universitaires déjà existantes".

En face, les tenants d’une Bretagne à 5 départements, avec la Loire-Atlantique . L’option, qui entraînerait le découpage des Pays de la Loire, est portée par des collectifs comme 44=Breizh , les Bonnets rouges ou l’association Produit en Bretagne, ainsi que par des politiques, comme le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, les Verts, ou encore une quinzaine de députés socialistes.

Se basant sur l’histoire, mais aussi des coopérations économiques, ils dénoncent la "construction artificielle et théorique" des Pays de la Loire, et pointent le risque d’une décentralisation dans laquelle se dissoudrait la Bretagne, en cas de création d’un grand Arc Atlantique. Les pro-fusion évoquent, eux, un risque d’isolement si cette hypothèse est retenue.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : "Il n'y a pas de décrue globale de l'épidémie mais nous avons des raisons d'être optimiste", assure Gabriel Attal

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.