Joël Robuchon, le chef multi-étoilé, s'est éteint à l'âge de 73 ans

France
DirectLCI
DÉCÈS - Le chef cuisinier français Joël Robuchon, chef le plus étoilé du monde, est mort ce lundi à l'âge de 73 ans.

Joël Robuchon n’est plus. Le chef français multi-étoilé s’est éteint à Genève ce lundi 6 août à l’âge de 73 ans, a appris LCI, confirmant une information du Figaro. Opéré il y a un peu plus d’un an d’une tumeur au pancréas et très affaibli, il a succombé à son cancer. 

Sacré "Meilleur Ouvrier de France" en 1976, "Chef de l'année" en 1987 puis "Cuisinier du siècle" en 1990, Joël Robuchon était le chef le plus étoilé du monde au guide Michelin. Il avait également participé pendant plus de 10 ans au célèbre rendez-vous "Bon Appétit Bien Sûr", sur France 3, où il recevait chaque semaine un chef et présentait des recettes simples et accessibles, comme sa célèbre recette de pommes de terre rattes


Sur LCI, Côme de Chérisey, le directeur de Gault & Millau, se rappelle avoir été frappé dès les années 80 par "une très grande épure et une simplicité dans l'assiette" que pouvait présenter Joël Robuchon, alors encore à ses débuts. L'homme salue aussi le travail colossal qu'a pu fournir ce "cuisinier du siècle". "Quand il avait avait 40 couverts, il avait 40 personnes en cuisine."

Un chef rigoureux qui a apporté une dimension culturelle à la cuisine française

Depuis ses vacances au fort de Brégançon, Emmanuel Macron a rendu hommage au chef dans un communiqué. "Joël Robuchon s’est éteint aujourd’hui, mais ses 32 étoiles au Michelin brillent de tous leurs feux dans la constellation de la gastronomie mondiale. Son nom et son style incarnent la cuisine française dans le monde entier, symbolisent un art de vivre, une exigence du travail bien fait, et disent les richesses de nos traditions", écrit le chef de l'État.


"Avec les décès de Paul Bocuse et de Joël Robuchon, la gastronomie française est douloureusement endeuillée cette année, mais elle est forte de l’héritage vivant et vibrant de ses grands chefs, qui ont donné à l’apprentissage, à l’artisanat, et à la culture française de nouvelles lettres de noblesse", poursuit Emmanuel Macron.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement se souvient sur Twitter du chef "le plus étoilé du monde" et rend hommage à son "savoir-faire érigé en art". Périco Légass, journaliste et critique gastronome français parle lui sur LCI d'un "membre sacré de la cuisine française", qui a "sorti la cuisine du restaurant pour lui donner une dimension culturelle". Gérard Larcher, président du Sénat (LR), parle "du meilleur cuisinier du siècle". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter