Gazon maudit à l’Allianz Riviera

Gazon maudit à l’Allianz Riviera

France
DirectLCI
SPORTS – Posée en août dernier, la pelouse du stade de la plaine du Var doit déjà être changée. Plusieurs éléments sont en cause dans ce raté.

L’Allianz Riviera a beau être situé boulevard des Jardiniers, sa pelouse donne bien du fil à retordre à cette noble corporation. Vinci, le concessionnaire du stade, a pris la décision de la changer intégralement, moins de six mois après sa pose. Un audit devait être réalisé après le match opposant samedi le Racing Club de Toulon aux Cardiff Blues. "Deux solutions sont possibles, explique une porte-parole de Nice Eco Stadium. Soit la pelouse a été trop dégradée par les rugbymen et nous la changeons tout de suite, soit nous pouvons attendre fin février-début mars pour le replacage en nous contentant, d’ici là, de poser des patchs sur les points d’impact."

Une pousse plus favorable au printemps

La seconde solution semble avoir les préférences de l’exploitant. Elle éviterait de reproduire l’erreur initiale : une pelouse plantée à une mauvaise période et, sitôt posée, un enchaînement de matchs trop rapprochés à partir de l’inauguration du stade, le 22 septembre. Le match RCT-Clermont du 5 octobre, notamment, avait fait beaucoup de dégâts. Conséquence, selon les jardiniers du stade qui surveillent leur gazon comme le lait sur le feu : la pelouse n’avait jamais réussi à s’enraciner. À tel point que dès novembre toute la moitié sud de la pelouse avait déjà été renouvelée. Une moitié sud, en hiver, désespérément à l’ombre…

Un problème de conception ?

Car les jardiniers ne sont pas aidés, non plus, par la conception du stade. Sa forme de chaudron, parfaite pour l’ambiance, l'est moins pour laisser entrer les rayons du soleil. D’autres enceintes similaires, notamment celle de Lille, ont connu les mêmes déboires pour leur tapis vert. Dans le Nord, il en avait coûté 150 000 euros pour changer les 9 300 mètres carrés de pelouse. À Nice, le coût devrait être voisin. Ce ne sont en tout cas pas les concerts qui vont mettre en péril le gazon. Alors qu’initialement, l’Allianz Riviera devait accueillir de grandes tournées internationales, la programmation est, pour l’instant, à zéro. Mince espoir, un hypothétique album de U2 et une tournée des stades l’an prochain. En attendant, repos forcé ?
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter