Gers : l'émotion après le dramatique accident de rallye

FRANCE
DirectLCI
FAIT DIVERS – L'émotion était palpable au lendemain de la mort de trois personnes lors d'essais d'une course automobile. Les trois victimes étaient originaires du Gers.

Stupeur et incompréhension. Au lendemain du dramatique accident qui a coûté la vie à trois personnes dans le cadre des essais de la course en côte entre Tillac et Laas , les Gersois se sont réveillés abasourdis ce lundi matin.

"En treize ans de course ça s'est toujours bien passé", précisait Alain Audirac, le maire de Tillac, après que deux commissaires de course et un photographe amateur aient perdu la vie heurtés par la voiture d'un concurrent. Les larmes aux yeux, l'édile de Laas Muriel Larieu, se disait catastrophée. "On ne pensait vraiment pas que ça pouvait arriver".

Les trois victimes originaires du Gers

Ouverte aux pilotes amateurs, cette course de côte devait attirer dimanche entre 500 et 1000 spectateurs dans les environs de Mirande. Selon les premiers témoignages, vers 11 heures le bolide a heurté deux bottes de paille situées le long de la route avant de littéralement s'envoler dans les airs et faucher les trois personnes. Ces dernières habitaient toutes les trois le département. La vingtaine de personnes présentes sur les lieux ont été prises en chargé par une cellule de soutien psychologique.

Le jeune pilote de 30 ans originaire du Lot-et-Garonne est sorti de l'habitacle indemne mais choqué. Selon René Pascouau, président de l'association sportive Armagnac-Bigorre cité lundi par La Dépêche du Midi, "Florian est un pilote aguerri". De son côté le président du conseil général du Gers Philippe Martin a souligné le professionnalisme des organisateurs "soucieux de la sécurité. Malheureusement ces épreuves sportives ne sont jamais à l'abri de situations dramatiques".

Présent sur les lieux du drame, le procureur a rappelé que "tout était conforme au plan de sécurité décrété par arrêté préfectoral". Les victimes se situaient dans une zone deux mètres au-dessus de la route. D'ici à quelques semaines, on connaîtra les résultats de l'enquête et de l'expertise diligentées par le procureur de la République.

Lire et commenter