Givors : une guillotine pour dénoncer la "décapitation des communes par l'Etat"

FRANCE

POLITIQUE - Ce dimanche, des élus communistes de Givors, près de Lyon, ont installé une guillotine sur la place de la mairie. Ils ont dénoncé la "décapitation des communes par l'Etat" avec la baisse de la dotation globale de fonctionnement.

Une action symbolique. Ce dimanche, une vingtaine d'élus PCF de Givors , près de Lyon, ont installé une guillotine sur la place de la mairie. Coiffés du bonnet phrygien, ils ont dénoncé la "décapitation des communes par l'Etat" avec la baisse de la dotation globale de fonctionnement.

"Du jamais vu"

"Les communes, les départements et les régions sont étranglés financièrement par la baisse des dotations d’État: 28 milliards d’euros de perte d’ici 2017, regrettent les communistes. Pour Givors, c’est 1 million d’euros en moins en 2015, 6 millions d’euros d’ici 2017, et entre 15 et 21 millions d’euros de perte d’ici 2020. Pour la Métropole de Lyon , c’est 1 milliard d’euros de perte d’ici à 2020."

Selon le PCF, cette situation serait "du jamais vu" et "l’existence même des communes est menacée." Le maire de Givors et vice-président des maires de France, Martial Passi, aurait déjà recueilli plus de 18 000 votes de conseils municipaux dénonçant "cette insupportable asphyxie financière des collectivités". Une grande campagne nationale est par ailleurs lancée par toutes les associations d’élus.
 

Lire et commenter