Grâce partielle pour Jacqueline Sauvage : une libération possible dès la mi-avril

Grâce partielle pour Jacqueline Sauvage : une libération possible dès la mi-avril
FRANCE

Condamnée en appel à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, qui se rendait coupable de "violences domestiques", Jacqueline Sauvage a obtenu dimanche une "remise gracieuse" de peine par l’Élysée. Elle devrait pouvoir sortir de prison dans les prochaines semaines, mais restera sous contrôle judiciaire.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent