Grâce partielle pour Jacqueline Sauvage : une libération possible dès la mi-avril

Grâce partielle pour Jacqueline Sauvage : une libération possible dès la mi-avril

Condamnée en appel à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, qui se rendait coupable de "violences domestiques", Jacqueline Sauvage a obtenu dimanche une "remise gracieuse" de peine par l’Élysée. Elle devrait pouvoir sortir de prison dans les prochaines semaines, mais restera sous contrôle judiciaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire mise en place dès samedi

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Lire et commenter