Grâce partielle pour Jacqueline Sauvage : une libération possible dès la mi-avril

FRANCE

Condamnée en appel à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, qui se rendait coupable de "violences domestiques", Jacqueline Sauvage a obtenu dimanche une "remise gracieuse" de peine par l’Élysée. Elle devrait pouvoir sortir de prison dans les prochaines semaines, mais restera sous contrôle judiciaire.
Lire et commenter