Grâce pour Jacqueline Sauvage : "Une remise en cause d'une décision de justice" par Hollande

FRANCE
Condamnée en appel à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari, qui abusait d'elle, Jacqueline Sauvage a obtenu dimanche une "remise gracieuse" de peine par l’Élysée. Céline Parisot, secrétaire générale de l'Union syndicale des magistrats, s'est dite "surprise". "On se demande quels éléments avait François Hollande" avant de prendre cette décision, s'est-elle interrogée.
Lire et commenter