Grâce présidentielle : Jacqueline Sauvage est libérable mais reste condamnée

FRANCE
Pour les proches de Jacqueline Sauvage, la grâce partielle accordée par François Hollande est "une vraie victoire, un moment historique". Alors qu'elle devait rester cinq ans en prison, Jacqueline Sauvage est désormais éligible à une remise en liberté. Elle devra d'abord être examinée par des psychiatres pour déterminer son degré de dangerosité, car elle reste "coupable de meurtre".
Lire et commenter