Grappons-nous, le site qui regroupe les commandes de vin pour payer moins cher

Grappons-nous, le site qui regroupe les commandes de vin pour payer moins cher

France
DirectLCI
ENTREPRISE - Romain Collaire, jeune Nantais, vient de créer Grappons-nous, site de commande groupée de vin en ligne. Le principe : s’associer à plusieurs sur une même commande de vin pour faire baisser les prix. Le tout en direct auprès du vignerons.

Ensemble, on est plus fort… et surtout, on paie moins cher. C’est le principe de Grappons-nous.com , nouveau site de commandes groupées de vin pour les particuliers, qui achètent directement auprès des vignerons.

A l’origine du projet, Romain Collaire, jeune entrepreneur nantais : "Dans ma famille, chacun a son bon plan pour acheter du vin dans des petits domaines. On regroupe nos commandes. L'idée du site est de développer le même principe à plus grande échelle." D’un autre côté, le jeune entrepreneur constate : "Beaucoup de petits producteurs méritent d’être connus, mais ne sont pas présents sur internet, par manque de temps et de moyens. J’ai voulu les mettre en valeur." C’est ainsi qu’est né Grappons-nous.

"Un lien se crée entre consommateur et vignerons"

Sur le site, chaque vignoble est présenté, avec texte, photos ou petites vidéos. Un internaute peut réserver un certain nombre de bouteilles et le faire savoir sur les réseaux sociaux, pour inciter d’autres clients à s’associer. Passé un certain délai – de 2 à 6 semaines , la commande est bouclée. "Du coup, les tarifs sont dégressifs en fonction de la quantité commandée. Cela permet aussi de partager les frais de port, qui peuvent aller jusqu’à 2 euros par bouteille", indique Romain.

Pour l’instant, une dizaine de petits domaines et 70 références sont présentes sur le site. "J’essaie de trouver le bon rapport qualité prix, entre 5 et 15 euros." Surtout, Romain met en avant ce "réseau collaboratif" à travers Facebook, Twitter, Instagram. D’abord entre les internautes mais aussi avec les vignerons. "Ils échangent leurs avis, discutent entre eux", indique Romain. "Et un vrai lien se crée entre le consommateur et le vigneron, qui va au-delà de la bouteille."
 

Sur le même sujet

Lire et commenter