Greenpeace : "Il faut fermer Fessenheim et il n'y a pas que cette centrale"

Greenpeace : "Il faut fermer Fessenheim et il n'y a pas que cette centrale"
FRANCE

Soixante militants se sont introduits mardi matin dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Fessenheim. "Nous avons voulu envoyer un message aux deux chefs d’État français et allemand pour leur dire d'engager une transition énergétique en Europe" explique Cyrille Cormier, chargé des questions énergie climat Greenpeace.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent