Greenpeace : une histoire des actions coups de poing

Greenpeace : une histoire des actions coups de poing

France
DirectLCI
1/8 Un mois après le tremblement de terre, le tsunami et la catastrophe nucléaire qui ont frappé le Japon, détruisant des vies et provoquant des évacuations de masse, des militants de Greenpeace projettent le message "Fukushima : plus jamais ça !" sur la cen

Pedro Armestre/Greenpeace

2/8 Des activistes de Greenpeace déploient une banderole sur laquelle on peut lire en anglais "Climat recherche leader!" devant un iceberg gonflable grandeur nature à l'occasion de l'ouverture d'un sommet du G8 en juillet 2009.

Pierre Gleizes/Greenpeace

3/8 Des activistes de Greenpeace et du camp des défenseurs du climat basé sur la péninsule de Kampar en Indonésie déposent une banderole de 20 mètres par 30 sur une parcelle de forêt récemment détruite par le groupe indonésien de pâte à papier APRIL. Gre
4/8 L'équipage de Greenpeace attire l'attention sur l'épuisement du thon rouge méditerranéen en tenant une bannière "thon rouge: on ferme", le long du Rainbow Warrior. Ils exigent le soutien de l'UE dans la mise en oeuvre de réserves marines en mer Méditerra

Greenpeace/Marco Care

5/8 15 activistes de Greenpeace accrochent une banderole de 50m x 30m sous le pont "Rio-Niteroi" sur laquelle on peut lire le message : "Leaders mondiaux: le climat et les populations d'abord !". Greenpeace envoie ainsi un message clair aux chefs d'Etats

Greenpeace/Alex Carvalho

6/8 Action sur le glacier du Gorner à Zermatt. Greenpeace dépose une banderole avec le message suivant : "Notre climat: Votre décision !"

Greenpeace/Nicolas Fojtu

7/8 Vue aérienne d'une bannière accrochée sur une cheminée de 300-mètres de haut à la centrale de Prunerov II, en République tchèque, appartenant à l'exploitant public CEZ. Des militants de Greenpeace déroulent une banderole sur laquelle on peut lire le mess

Greenpeace/Vaclav Vasku

8/8 Des membres de l'équipage de l'Arctic Sunrise et de l'Esperanza, deux bateaux de Greenpeace, se positionnent en chaîne humaine afin de former le message "Aidez-nous à mettre fin à la chasse baleinière" après deux mois de campagne contre la flotte baleini

Greenpeace/Jeremy Sutton-Hibbert

Sur le même sujet

Plus d'articles