VIDÉO - Philippe Martinez (CGT) : "Il faut rabattre un petit peu le caquet d'Emmanuel Macron"

MANIFESTATION - Alors que les agents de la fonction publique sont appelés par tous leurs syndicats, - une première depuis dix ans -, à faire grève et à manifester mardi 10 octobre, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, invité de "24H Pujadas" sur LCI, souhaite mettre la pression sur Emmanuel Macron grâce à une "grande journée de mobilisation".

Pour la première fois depuis dix ans, les 5,4 millions d'agents de la fonction publique sont appelés par leurs neuf fédérations - CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CFTC et FA (Autonomes) - à faire grève et à manifester mardi 10 octobre pour faire entendre leur "profond désaccord" avec les mesures annoncées par le gouvernement les concernant. La mobilisation promet d'être "forte", selon les syndicats. Près de 130 manifestations et rassemblements sont prévus dans 90 départements.

Invité de "24H Pujadas" sur LCI, Philippe Martinez s'est montré confiant : "Les ordonnances ne sont pas derrière nous, on peut encore obtenir leur retrait", a-t-il lancé. "Je ne suis pas que Monsieur Manif. Nous faisons des propositions. Ainsi, le salaire doit être revalorisé pour l'ensemble des fonctionnaires. Ces derniers ont besoin de reconnaissance, ils en ont marre d'être traités comme des fainéants", a-t-il poursuivi. "Tous les fonctionnaires sont méritants. C'est le manque de moyens qui les empêche de bien faire leur travail".

Je lui dirai qu'il vit dans un autre monde que la majorité des citoyens de ce paysPhilippe Martinez

L'objectif affiché du secrétaire général de la CGT est d'organiser "une grande journée de mobilisation" pour "rabattre un petit peu le caquet" d'Emmanuel Macron, dont il juge la politique contraire aux intérêts des salariés français. "Il est temps que le chef de l'Etat revienne les pieds sur terre", a scandé le secrétaire général de la CGT qui doit rencontrer Emmanuel Macron jeudi 12 octobre afin d'aborder tous les sujets de mécontentement. 


"Je lui dirai qu'il vit dans un autre monde que la majorité des citoyens de ce pays", a-t-il ajouté. "Il est temps que le chef de l'Etat prenne en compte les réalités du monde du travail, de  ceux qui sont au chômage, de ceux qui sont à la retraite. Voilà en gros le message que je veux lui faire passer", a-t-il conclu.


Quant à la question de savoir si Emmanuel Macron, est le "président des milliardaires", là Philippe Martinez ne mâche pas ses mots. Le secrétaire général de la CGT a fustigé le chef de l'Etat. "Il y a une politique délibérée du président en faveur des plus aisés", a-t-il poursuivi. "La réforme de l'ISF (impôt sur la fortune) est "un vrai signe" donné par le gouvernement qui dit à ceux qui ont un petit peu, lâchez pour ceux qui n'ont rien du tout, et qui dit cadeau aux autres, ceux qui ont beaucoup", a estimé Philippe Martinez. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter