Grève à Toulouse : le point sur les perturbations prévues mardi

Grève à Toulouse : le point sur les perturbations prévues mardi

DirectLCI
SOCIAL – En raison d'un mouvement social dans les transports en commun, il sera difficile mardi de se déplacer à Toulouse. En plus des bus, le trafic des avions à l'aéroport Toulouse-Blagnac est également impacté.

Ça va mal rouler... et voler aujourd'hui à Toulouse. Dans le cadre d'un mouvement national, le trafic aérien, celui des bus et peut-être même du tramway et du métro sera perturbé mardi.

Côté bus, c'est l'intersyndicale CFDT -CGT-FO et Sud qui appellent les chauffeurs toulousains à rester aux dépôts. Et la grève devrait être suivie puisque selon la direction de Tisséo, 50 % des traminots ont exprimé leur souhait de ne pas conduire mardi.

Désaccord sur l'augmentation

En cause : l'augmentation de salaire réclamée par les conducteurs depuis plusieurs semaines est jugée insuffisante. Dans le cadre des négociations salariales annuelles, la direction avait proposé 1,2 % de revalorisation pour l'année 2014. "Même avec cette augmentation, on ne rattrape pas l'inflation", regrette Franck Delpérier, représentant du syndicat Sud.

Le courroux a été amplifié par le refus de la direction de programmer lundi une réunion supplémentaire aux quatre déjà prévues. "C'est un chantage qui intervient dans le cadre des élections municipales", regrette-t-on chez l'organisateur des transports en commun à Toulouse. Les deux prochaines sessions de négociations auront donc lieu le 19 mars et le 3 avril.

20 % d'avions supprimés à Blagnac

Côté trafic aérien, les préavis de grève devraient également perturber l'activité de l'aéroport Toulouse-Blagnac : selon la DGAC (Direction générale de l'aviation civile), 20 % des vols en direction ou en provenance de Paris seront supprimés.

Plus d'articles