Grève des poubelles : des négociations pourraient débuter mardi

Grève des poubelles : des négociations pourraient débuter mardi

SOCIAL : Les éboueurs marseillais sont en grève depuis jeudi dernier pour protester contre l’application du nouveau contrat local de propreté. Apres un week-end tendu, il serait envisagé de dresser la table des négociations.

Le calme après la tempête ? Ce week-end, le ton est monté entre éboueurs en grève et Marseille Provence Métropole (MPM). D’un côté, les salariés mécontents ont bloqué les deux centres de transfert de la Capelette et de la Calade (Xe et XVe) d’où les déchets ménagers sont acheminés vers l’incinérateur de Fos-sur-Mer. Il s’agissait donc d’un premier pas vers un blocage total.

De l’autre, le président UMP de MPM, Guy Teissier, avait "condamné" fermement ces agissements illégaux qui empêchent les agents non-grévistes et les entreprises chargées d'une mission de service public de travailler normalement. Fermeture des négociations.

"Une délégation sera reçue demain matin"

Mais, lundi matin, les deux tas d'ordures déposés devant les entrées des deux centres de transferts des résidus urbains ont été dégagés par les grévistes de MPM. Immédiatement, Guy Teissier a fait savoir que, si les centres étaient "totalement et durablement dégagés de toute entrave à leur fonctionnement", "une délégation de huit personnes sera reçue dès demain matin". Il a précisé : "Je missionne un groupe de quatre élus pour se mettre à l’écoute des représentants syndicaux et des agents grévistes".

"Cela aurait pu intervenir bien avant, commente Patrick Rué, de FO. Cette grève n'aurait jamais du avoir lieu." Ce dernier affirme que les grévistes seront demain matin à la table des négociations. Il est plutôt optimiste puisque "les élus de MPM qui seront présents sont connus pour chercher le consensus". Mais, menace le syndicaliste, "s'il n'y a pas de solution, le conflit va se durcir."

Les grévistes contestent l’application du nouveau contrat local de propreté, notamment le fait de travailler avec un "mouchard", un GPS qui suit les déplacements des salariés. Ils demandent de plus l'embauche de 10 personnes supplémentaires. Depuis vendredi, les poubelles s’accumulent dans les rues de la ville et sont parfois éparpillées au gré du vent. Pour des raisons d’hygiène et de sécurité, MPM a fait installer dans la ville 40 bennes où déposer ses ordures.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se sépare de son compagnon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.