Grève des sages-femmes :"On est méprisé"

DirectLCI
Les sages-femmes sont de retour dans la rue pour demander une revalorisation de leur métier après quatre mois de grève. "Nous attendons la décision de Marisol Touraine pour savoir si les sages-femmes resteront dans la fonction publiques hospitalière" explique Thomas Savary, président de l'association nationale des étudiants sages-femmes.

Sur le même sujet

Lire et commenter