Grippe aviaire : le vide sanitaire imposé met de nombreux acteurs de la filière au chômage technique

DirectLCI
En Gironde, les derniers canards de certains éleveurs sont partis il y a deux semaines. Avec le vide sanitaire imposé pour lutter contre la grippe aviaire, Philippe Birepinte n'aura pas de revenus avant le mois d'octobre et les aides de l'État tardent à arriver. Pour les acteurs de la filière chargés de la transformation des volailles, aucune indemnisation n'est prévue, le manque à gagner s'élève parfois à 30%.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter