Grossesses tardives : de plus en plus de femmes ont recours à la congélation d'ovocytes

Grossesses tardives : de plus en plus de femmes ont recours à la congélation d'ovocytes

A l'instar de la patronne de l'OM, Margarita Louis-Dreyfus, qui vient d'accoucher de jumelles à 54 ans, les grossesses tardives sont de moins en moins exceptionnelles. Chaque année, 34.500 Françaises de plus de 40 ans accouchent, parmi elles près de 2.000 de plus de 45 ans. Pour préserver leur courbe de fertilité, qui chute dès 35 ans, certaines femmes sont prêtes à aller à l'étranger, comme Constance, 35 ans, qui a décidé de mettre de côté ses ovocytes en Espagne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter