"Guérilla urbaine" à Halluin : le maire appelle à l'aide François Hollande

"Guérilla urbaine" à Halluin : le maire appelle à l'aide François Hollande
FRANCE

INSECURITE - Gustave Dassonville, maire (UMP) d'Halluin, près de Tourcoing, demande, dans une lettre ouverte, des moyens sécuritaires à François Hollande. En seulement deux semaines, quelque 17 voitures ont été brûlées dans un quartier de sa petite commune.

Sa plume se veut mordante. Gustave Dassonville, maire (UMP) d'Halluin, près de Tourcoing, a envoyé une lettre au président de la République, dans laquelle il ne mâche pas ses mots. Il faut dire que la situation est alarmante dans sa petite commune.

En seulement deux semaines, pas moins de 17 voitures ont été brûlées. Rien que  dans la nuit de samedi dernier, sept véhicules sont partis en flamme. "Ce qui se passe dans les rues de ma ville n’est rien d’autre qu’un début de guérilla urbaine, dénonce l'édile. Bientôt, si vous ne faites rien, c’est l’état d’urgence que vous serez contraint de décréter."

"On se serait cru à Beyrouth"

Les sinistres ont tous lieu dans le même quartier de la Rouge-Porte. "Mes administrés n’en peuvent plus. Façades de maisons noircies par les flammes, carcasses de véhicules brûlés autour de nous. On se serait cru à Beyrouth dans les années quatre-vingt. Et que fait l’État ? Rien", poursuit l'élu.

Aujourd'hui, Gustave Dassonville craint que ses administrés ne se fassent justice eux-mêmes. Et de citer quelques propos : "Nous prendrons nous-même notre défense", "Si l'Etat ne fait rien, nous ne paierons plus nos impôts".

"Les Halluinoises et les Halluinois m'ont dit qu'ils ne resteraient pas les bras croisés en attendant qu'on leur brûle d'autres voitures ou leur maison. Je leur donne raison", commente le maire, qui se dit prêt à "camper dans l'antichambre du préfet". En attendant, le nombre de caméras de vidéosurveillance sera doublé et une police municipale devrait voir le jour. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent