Guérini défie le PS en se présentant aux sénatoriales

Guérini défie le PS en se présentant aux sénatoriales

DirectLCI
POLITIQUE – Le président PS du conseil général a indiqué vendredi qu’il briguerait un nouveau mandat de sénateur en 2014. Une déclaration faite après plusieurs semaines de silence.

Guérini ne veut pas être hors-jeu. A l’occasion du traditionnel repas pour présenter ses vœux à la presse, le président PS du conseil général n’a pas manqué de servir un repas épicé à son auditoire. En entrée, une déclaration sans trop de saveurs : "Je ne suis pas candidat aux municipales". Rien d’étonnant. Durant les primaires socialistes, l’élu s’est tenu à l’écart. La rumeur d’une liste dissidente avait germé. Une idée mort-née.

Mais rapidement le sénateur pimente son allocution. "Je serai candidat aux sénatoriales", lâche-t-il devant ses proches présents lors de la cérémonie. Petite précision et pas des moindres : il conduira une liste autonome. Est-ce dire qu’il a rendu sa carte au Parti socialiste ? "Non, répond-il. J’ai envoyé le chèque pour payer ma cotisation de 300 euros", indique-t-il avant de préciser un brin malicieux : "Ils ne me l’ont pas renvoyé…"

Soutien à Narducci, pas à Mennucci

Les allusions au parti socialiste, le sénateur ne manquera pas d’en faire au cours du repas. "J’ai subi des coups bas, des attaques, mais je continuerai à me battre", assure-t-il tout en dénonçant "les petits arrangements au sein du PS". Un parti qu’il ne manque pas de tacler en n’affichant pas publiquement son soutien au candidat Patrick Mennucci. "J’examinerai les programmes avant de me prononcer", souligne-t-il toutefois.

Seule certitude, il soutiendra celle qui connaît "depuis plus de 25 ans", Lisette Narducci. La maire des 2e et 3e arrondissements affrontera, sous l’étiquette PRG, notamment le candidat socialiste Eugène Caselli dans ce secteur. Un choix guidé par "le cœur", car "je suis fidèle en amitié", déclare Jean-Noël Guérini.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter