"Haine anti-flic" : ils témoignent à la veille de leur manifestation, "on se sent en danger"

FRANCE
DirectLCI
Depuis le début de la mobilisation contre la loi Travail, plus de 300 policiers et gendarmes ont été blessés en France. Applaudies après les attentats de janvier 2015, les forces de l'ordre doivent en effet désormais faire face à des slogans d'une autre teneur. "Tout le monde déteste la police", "ni police, ni 49-3"... à la veille d'une manifestation contre ce qu'ils qualifient de "haine anti-flic", des agents témoignent.
Lire et commenter