Harcèlement téléphonique : l’enfer est parfois au bout du fil

Harcèlement téléphonique : l’enfer est parfois au bout du fil

Bloctel, le service anti-démarchage téléphonique, est actif à partir de ce 1er juin. Et c’est une initiative qui était attendue par beaucoup. A Nîmes, ce type de pratique commerciale agace de plus en plus d’habitants. C’est le cas de Patrice et Yolande qui, plusieurs fois par jour, sont dérangés par des appels publicitaires. Et ils ne sont pas les seuls !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : la Cour pénale internationale s'inquiète des "crimes" commis

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.