Hausse des amendes, nouveaux portiques, sanctions alourdies... les mesures anti-fraude de la SNCF décryptées

DirectLCI
La SNCF a présenté vendredi un vaste plan de lutte contre la fraude, qui lui coûte 300 millions d'euros chaque année, annonçant que le tarif de l'amende pour les voyageurs sans billets passerait, à partir du 2 mars, de 35 à 50 euros.

Sur le même sujet

Lire et commenter