Hausse du prix du tabac : les fumeurs nordistes pourraient aller voir ailleurs

Hausse du prix du tabac : les fumeurs nordistes pourraient aller voir ailleurs

France
DirectLCI
TABAC – Ce lundi, le prix du paquet de cigarettes connaîtra une nouvelle hausse, soit 20 centimes de plus le paquet. Un nouveau coup dur pour le portefeuille des fumeurs, mais pour les buralistes aussi.

Dans les rues de Lille, on croise encore pas mal de fumeurs. Mais cette scène sera-t-elle prochainement plus rare ? En tout cas, c’est qu'espère la nouvelle hausse du prix du tabac qui entre en vigueur ce lundi. En effet, dès le 13 janvier, il faudra compter 20 centimes de plus pour un paquet de cigarettes, soit entre 6,50 et 7 euros le paquet, selon les marques.

Coup dur pour les buralistes de la région

Une manière de dissuader encore un peu plus les fumeurs. Mais pour certains, cela ne changera rien. A l’instar de Philippe, 37 ans, habitant Roubaix. "Ça fait déjà un sacré bail que je n’achète plus mes cigarettes en France, témoigne-t-il. Tous les week-ends, je vais en Belgique faire mon plein de tabac où c’est nettement moins cher."

De plus, depuis peu, la loi autorise l’achat de dix cartouches de cigarettes par personne dans un pays européen contre cinq auparavant. Cette hausse est un nouveau coup dur pour les buralistes de la région. "Je ne vois pas comment je vais pouvoir continuer à vendre des cigarettes sans pertes, confie Sébastien, buraliste à Lille. Je crois, comme d’autres collègues, que 2014 sera synonyme de la fin de mon activité."

La profession craint la contrebande

D’autant plus qu’un autre paramètre est à prendre en compte : le développement croissant des boutiques de cigarettes électroniques dans la métropole lilloise . "Cette augmentation de prix est une bonne nouvelle pour nous, avoue un gérant d’une telle boutique qui souhaite rester anonyme. Avec les bonnes résolutions du début d’année, je crois qu’on va voir débarquer de nouveaux clients."

Mais certains ne vont pas renoncer pour autant aux "vraies" cigarettes et n’iront pas jusqu'en Belgique pour en trouver des moins chères. Les buralistes de la région craignent un développement important d’un marché parallèle de la cigarette. Ils ont donc décidé, avec des parlementaires des zones frontalières de créer un observatoire du commerce illicite du tabac. Ils prévoient de se réunir très prochainement à Lille.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter