Hausse du tabac : la contre-attaque des buralistes du Nord

Hausse du tabac : la contre-attaque des buralistes du Nord

France
DirectLCI
TABAC - Pour lutter contre la concurrence de la Belgique, la fédération des buralistes du Nord réclame la création d'un "observatoire du commerce illicite du tabac". L'année dernière, le chiffre d'affaire a encore baissé de 11% dans le Nord-Pas-de-Calais.
Ils ont décidé de réagir. Face une nouvelle hausse du tabac la semaine dernière, les buralistes du Nord-Pas-de-Calais réclament, par l'intermédiaire du député (UMP) du Nord Thierry Lazaro, la création d'un "observatoire du commerce illicite du tabac".
 
"La situation est dramatique, indique à metronews Patrick Brice, président de la fédération des buralistes du Nord. Le marché des cigarettes s’effondre, tandis que le commerce illicite explose et que le marché des cigarettes électroniques se développe sans réglementation". 
 
Chute de 11% du chiffre d'affaires
 
Dans la région, la vente de tabac a ainsi baissé en 2013 de 27% (contre 20% au niveau national). Le chiffre d’affaires a lui chuté de 11% (contre 4% dans l'hexagone). Selon la fédération, cet observatoire pourrait permettre de favoriser une harmonisation des prix du tabac en Europe.
 
Car dans le Nord, c'est le marché belge qui est, bien sûr, dans la ligne de mire. "Tous les jours, plus de 150 000 personnes traversent la frontière belge, où les prix sont en moyenne 30% plus bas, ajoute Patrick Brice. Ils peuvent ramener jusqu'à dix cartouches à chaque fois. Nos 150 adhérents situés le long de la frontière ont le couteau sous la gorge. Beaucoup mettent la clé sous la porte. Ça ne peut plus durer ainsi !" 
 
Une première réunion à ce sujet aura lieu fin janvier à Lille. Auteur d’un rapport parlementaire sur les conséquences du commerce illicite du tabac, le député Thierry Lazaro va demander un rendez-vous rapide avec le ministre du Budget au nom du nouvel observatoire. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter