Heineken mise sur la bière made in Marseille

FRANCE

CONSOMMATION – Située près du centre commercial de la Valentine, la brasserie Heineken est la troisième plus grosse de France. Un emplacement idéal pour desservir le sud du pays.

Les amateurs de bière ne l’ont certainement pas remarqué, mais leur Heineken est un peu différente. Pas au goût, mais dans sa fabrication. Oubliées les cuves en cuivre pour brasser le houblon, elles ont été remplacées en décembre dernier par d’autres, en inox.

Estimée à 2,4 millions d’euros, cette nouvelle salle à brasser a été inaugurée lundi par le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. Une visite très officielle du premier magistrat de la ville venu saluer la bonne santé économique de la plus grande brasserie du sud de la France.

Une consommation de bière en baisse

Sur place, 134 personnes travaillent quotidiennement (plus de 900 emplois induits dans la région). En termes de production, 1,3 million d’hectolitres de bière, soit 50 piscines olympiques, sont livrés chaque année.

Côté distribution, une bouteille de 25 centilitres sur deux vendue en France vient de Marseille. Dans le Sud, le site de la Valentine fournit 100 % des bouteilles Heineken. Un marché régional "en pleine croissance", estime le président de la branche française du brasseur, Pascal Sabrié, même si "la consommation de bière baisse en France", reconnaît-il.

Si, en moyenne, un Français consomme 30 litres de bière par an, un méridional "n’en boit que" 20 litres. Dans le Nord, le chiffre grimpe à 50 litres. "On boit moins, mais on boit mieux", résume Pascal Sabrié, qui mise désormais sur des bières aromatisées pour séduire un nouveau public.
 

Lire et commenter