Héritage de Johnny Hallyday : "Les aînés étaient les bêtes noires de leur belle-mère", Nathalie Baye charge Laeticia

BATAILLE - Dans un communiqué transmis lundi soir au Figaro, la deuxième femme de Johnny Hallyday estime que les premiers enfants du chanteur sont "niés dans leur filiation artistique" en se voyant refuser "le droit d'écouter l'album posthume de leur père."

Après Sylvie Vartan, c'est au tour de Nathalie Baye d'exprimer sa colère face au déroulement de la succession de Johnny Hallyday, son ex-mari. Dans un communiqué publié lundi soir par Le Figaro, elle se place en totale opposition avec Laeticia Hallyday, dernière compagne de l'artiste. Avec des mots durs, elle explique que "Johnny était un homme épuisé, très seul malgré le monde autour de lui" qui " dégageait depuis longtemps beaucoup de tristesse".  


Elle évoque notamment une rivalité entre Laeticia et les enfants issus des précédents mariages du rockeur : "Johnny aimait ses enfants, les aînés David et Laura ainsi que Jade et Joy. Malheureusement, les aînés étaient les bêtes noires de leur belle-mère," lâche Nathalie Baye. 

Le frère cadet de Laetitia, héritier direct après elle

Dans ce communiqué, Nathalie Baye dénonce un testament qui cite selon elle "toute la famille Boudou", y compris un frère de Laeticia avec lequel Johnny ne s'entendait pas. Elle avance également que la deuxième personne sur la liste des héritiers après Laeticia serait son frère cadet, Grégory Boudou. Ce gérant de boîte de nuit au Cap d'Adge pourrait donc bénéficier de l'un des plus grands héritages de l'industrie de la musique française si sa soeur Laetitia venait à disparaître. 


Des faits troublants selon Nathalie Baye, puisque cela signifie que Jade et Joy, les deux filles adoptives du couple Johnny-Laeticia, ne seraient pas plus prises en compte que Laura Smet et David Hallyday. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter