Home-jacking près de Marseille : "Je les ai implorés de me rendre ma fille"

FRANCE
DirectLCI
FAIT DIVERS - Quatre malfaiteurs armés s'en sont pris dans la nuit de lundi à mardi à une famille dans sa villa de Gignac-la-Nerthe, près de Marseille. Ils ont menacé un enfant de 4 ans avec un couteau et blessé le père de famille pour finalement empocher un maigre butin.

Une arme de poing, un couteau, une barre de fer. Quatre cambrioleurs armés se sont attaqués à une famille dans leur villa de Gignac-la-Nerthe, mardi, dans les Bouches-du-Rhône. Vers minuit, le commando force une des baies vitrées. Une fois à l'intérieur, les malfaiteurs pénètrent dans les chambres, "trouvent les enfants et commencent à s'en prendre à la petite fille âgée de 4 ans", sous les yeux de sa maman, d'après une source policière. 

"Je les ai implorés de me la rendre, raconte la mère de famille interrogée par la Provence . ils m'ont dit : 'OK, mais si tu cries, on te tue'. Ensuite, ils ont accepté que les enfants descendent au rez-de-chaussée et moi j'ai donné mon coffret à bijoux à l'un d'eux. Comme on a déjà été cambriolé deux fois, il ne me restait plus grand-chose hormis deux-trois trucs en or."

"Il nous faudra du temps pour s'en remettre"

Réveillé par le bruit, le père de famille, âgé de 47 ans, a tenté de s'interposer et de défendre sa progéniture. L'altercation est violente. Il a été maîtrisé par les braqueurs qui l'ont blessé d'un coup de couteau.

Finalement, ce home-jacking s'est avéré peu "rentable" pour les malfaiteurs. Ils ont pris la fuite avec un très maigre butin, composé essentiellement de bijoux fantaisie et d'une carte bancaire... dont ils n'ont pas obtenu le code. Les secours arrivés sur place après le départ des cambrioleurs ont pris en charge le père de famille, blessé et choqué. Il a été hospitalisé et opéré de la main mardi. "C'est un film qu'on a vécu, il faudra du temps pour s'en remettre" conclut la mère de famille.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter