Hôpital : les repas toujours pointés du doigt par les patients

Hôpital : les repas toujours pointés du doigt par les patients

DirectLCI
ENQUETE - Les repas servis en milieu hospitalier ont généralement la même réputation : sans saveurs et peu ragoûtants. Une étude de la Haute Autorité de Santé, publiée ce mardi, ne déroge pas à la règle. Sur 120.000 patients hospitalisés en court séjour en 2017, plus de la moitié ont jugé les repas médiocres.

C'est un vieux serpent de mer. Les repas servis en milieu hospitalier sont régulièrement décriés par les malades. Et ce n'est pas l'enquête de satisfaction de la Haute Autorité de Santé, publiée ce mardi, qui va améliorer la vision qu'on s'en fait. Ainsi, sur 120.000 personnes, hospitalisées en court séjour en 2017 dans 643 établissements de santé, seuls 48% ont jugé la qualité des repas servis bonne ou excellente. En cause : des mets sans saveurs, parfois servis froids, et qui ne risquent pas d'aiguiser l'appétit, comme en témoignent ces photos publiées sur Twitter.

L'accessibilité de l'établissement et la chambre laissent aussi à désirer

Autre point noir relevé par cette enquête de satisfaction, l'accessibilité de l'établissement, qu'il s'agisse de transports, de parking, ou de signalétique. Plus d'un tiers des patients (37%) n'en est pas satisfait ou alors, moyennement satisfait. Mais 89% d'entre eux estiment avoir bénéficié d'un accueil bon ou excellent par les agents administratifs et les soignants.


La chambre est également un lieu de préoccupation majeure pour les patients. La propreté est ainsi saluée par plus de 8 patients sur 10 alors que la température est insatisfaisante ou moyennement satisfaisante pour 1 patient sur 4. Le confort de la chambre, le calme et la tranquillité recueillent la satisfaction d’environ 8 patients sur 10 lorsque ceux-ci sont en chambre individuelle mais seulement de 6 patients sur 10 quand ils sont en chambre double. 

Une bonne note sur la prise en charge

Malgré ces points litigieux, un aspect suscite le plus haut niveau de satisfaction : la prise en charge par les équipes médicales, au premier rang desquelles les infirmiers et aides-soignants (note de satisfaction nationale : 81 sur 100). Près de 9 patients sur 10 se sont dits satisfaits ou très satisfaits de l’écoute attentive des équipes paramédicales et 8 sur 10 de leur soutien. L’aide apportée dans les activités courantes a été saluée par 84% des patients. Un patient sur 4 s’est toutefois déclaré pas, peu ou moyennement satisfait de la prise en charge des inconforts qu’il a connus et du délai d’attente pour obtenir de l’aide de façon urgente.


La prise en charge par les médecins et chirurgiens a également été saluée (note de satisfaction nationale : 80 sur 100). Plus de 9 patients sur 10 ont reçu des réponses à leurs questions par les médecins et chirurgiens et plus de 8 sur 10 ont bénéficié d’une écoute attentive et d’une gestion satisfaisante ou très satisfaisante de leurs douleurs. Un effort doit toutefois être fait pour la participation du patient aux décisions médicales : seuls 70% des patients le souhaitant ont pu prendre part souvent ou toujours aux décisions les concernant.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter