Hôtellerie : Marseille monte en gamme

Hôtellerie : Marseille monte en gamme

ECONOMIE - Ouvert depuis le mois d’avril, l’hôtel cinq étoiles C2 affichait presque complet cette semaine. Une gageure dans une ville comme Marseille, qui est plus réputée pour ses faits divers que pour son tourisme de luxe. La cité phocéenne changerait-elle de visage ?

Et de quatre ! Après l’Intercontinental, le Sofitel du Vieux-Port et le Petit Nice-Passédat, c’est un nouvel hôtel cinq étoiles qui ouvre à Marseille, sur le cours Pierre-Puget : le C2. "Il a fallu trois ans et demi entre notre première visite et l’ouverture, explique l’architecte Christian Lefèvre, copropriétaire de l’établissement avec Claire Fatosme. Nous souhaitions ouvrir pour 2013, cela n’a pas été possible".

Cela serait tombé à pic, puisque le C2 propose en son sein concerts et expositions, souhaitant ainsi participer à l’émergence d’un "nouveau Marseille culturel". "Mais, finalement, c’est un mal pour un bien, poursuit Christian Lefèvre. Cela a évité d’être noyé dans tous les événements liés à la Capitale de la culture".

Visiter "la nouvelle ville à la mode"

Ce tout nouvel établissement, qui a ouvert ses portes en avril dernier, compte vingt chambres de luxe. Le taux de remplissage est compris "entre 50 et 80 % pour un mois et demi d’exploitation", détaille la directrice Delphine Clemente. Une réussite étant donné les tarifs, le prix d’une nuit variant entre 169 et 469 euros.

"Notre clientèle, plutôt jeune, séjourne ici tant pour raisons professionnelles que pour faire du tourisme, et est constituée pour moitié d’étrangers. Cette semaine, nous avons eu des Saoudiens, des Russes ainsi que des Brésiliens : ils sont venus voir Marseille, la nouvelle ville à la mode".

La cité phocéenne ne pâtirait donc point de sa réputation sulfureuse faite de règlements de comptes, de grèves et d’affaires politico-judiciaires ? "Dans le segment du haut de gamme, la mauvaise réputation de la ville a peu d'impact, constate Christian Lefèvre. Et puis, nous avons constaté l’évolution de Marseille sur ces dix dernières années, et avons fait le pari qu’elle allait se poursuivre. De fait, l’image de la ville a beaucoup changé depuis 2013. Maintenant, même les Parisiens parlent en bien de Marseille !"

D’après l’office du tourisme, la ville compte actuellement 364 chambres dans des hôtels cinq étoiles, et 1 584 réparties dans quinze établissements affichant quatre étoiles. Le 23 juin sera posée la première pierre d’un établissement du même type, Euromed Center, juste en face de la salle du Silo. Marseille change bel et bien de visage.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.