Il a choisi de reprendre une fabrique de sabots

DirectLCI
A 44 ans, Jean-Yves a décidé de reprendre la petite entreprise familiale : une saboterie. Il y est né et s'y est même formé à son métier de menuisier-ébéniste, qu'il a pratiqué ensuite ailleurs. Mais voyant le risque de disparition de la saboterie, il a décidé de reprendre les choses en main.

Sur le même sujet

Lire et commenter