Il a perdu l'usage d'un bras le soir des attentats : il raconte ce qu'il a vécu au Stade de France

DirectLCI
Présent le 13 novembre au Stade de France, Bley Bilal Mokono est un rescapé des attentats qui ont touché Paris et ses environs. Il a perdu l'usage de son bras droit et l'audition d'une oreille. Il a raconté ce qu'il avait vu ce soir-là, lorsqu'il a croisé les kamikazes. Ce garde du corps de formation a aussi adressé un message d'espoir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter