Il a perdu l'usage d'un bras le soir des attentats : il raconte ce qu'il a vécu au Stade de France

Il a perdu l'usage d'un bras le soir des attentats : il raconte ce qu'il a vécu au Stade de France

Présent le 13 novembre au Stade de France, Bley Bilal Mokono est un rescapé des attentats qui ont touché Paris et ses environs. Il a perdu l'usage de son bras droit et l'audition d'une oreille. Il a raconté ce qu'il avait vu ce soir-là, lorsqu'il a croisé les kamikazes. Ce garde du corps de formation a aussi adressé un message d'espoir.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : Olaf Scholz, le futur chancelier allemand, favorable à la vaccination obligatoire

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.