Il abat le chien de son ami lors d'une partie de chasse

FRANCE

FAIT DIVERS – L'accident s'est produit dimanche matin à Simandres, dans le Rhône. Une enquête a été ouverte.

"Il a tiré sans visibilité." Patrick Morand, un chasseur âgé d’une cinquantaine d’années, ne décolère pas. Dimanche matin, il se promène avec sa chienne Anis dans un bois de Simandres, dans le Rhône. Soudain, il entend deux coups de fusil. Le cocker anglais, âgé de 9 ans, s'écroule, touché dans le dos. Il décédera quelques instants plus tard.

"Ça aurait pu être un gamin"

Ironie de l'histoire, Patrick Morand connaît le tireur présumé, puisque ce dernier, octogénaire, fait partie de la même société de chasse que lui. "Je me trouvais à dix mètres de ma chienne qui gambadait le long d’un grillage, raconte le maître d'Anis dans les colonnes du journal Le Progrès . Ma chienne aurait pu être un ramasseur de champignons ou un gamin… J’aurais aussi pu recevoir un plomb."

Contacté par le quotidien régional, l'auteur supposé des coups de feu n'a pas souhaité s'exprimer. Patrick Morand a quant à lui décidé de ne pas en rester là et de porter plainte. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.
 

Lire et commenter