Il accuse la SPA de lui avoir fait adopter un chat malade

Il accuse la SPA de lui avoir fait adopter un chat malade

France
DirectLCI
ANIMAUX - Ce Lyonnais est persuadé que l'association basée à Brignais savait que le félin était souffrant. Et compte saisir la justice.

Jean-Jacques Atlan en est convaincu. La chatte que ce Lyonnais a adoptée le 6 juillet 2013 à la SPA de Brignais (Rhône) était malade, et la Société protectrice des animaux le savait. "Quelques jours après, elle a commencé à tousser. Elle avait aussi du sang dans les urines et des calculs importants", affirme-t-il certificats médicaux à la main, persuadé que "Caline" était déjà souffrante lorsqu’il l’a achetée 90 euros.

Aujourd’hui, Jean-Jacques Atlan demande réparation car selon lui, il aurait déjà dépensé plus de 1 000 euros pour soigner l’animal. "Je ne fais pas l’aumône, je demande simplement le remboursement des frais, et veux que la SPA soit reconnue fautive." Contactée par metronews, l’association assure que la chatte "n’était pas malade quand elle a été placée."

La SPA se défend

"Ce sont malheureusement des choses qui arrivent, explique Marion Giroud, de la SPA Lyon Sud-Est. Nous comprenons la détresse de Monsieur Atlan, et avons essayé de trouver des solutions. Dans certains cas, les pathologies ne sont pas décelées. Si l’animal est malade, il n’est pas placé mais mis en attente."

L’association précise avoir proposé 200 euros à Jean-Jacques Atlan pour l’aider dans ses frais. Ce dernier, qui avait déjà adopté un chat dans cette même SPA avec lequel tout s’était bien passé, compte maintenant saisir la justice pour trancher l’affaire. Opérée de la vessie le 8 novembre dernier, "Caline" va aujourd'hui mieux, mais doit se soumettre à un régime alimentaire strict.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter