Il escroquait des veuves et des divorcées sur les sites de rencontres

Il escroquait des veuves et des divorcées sur les sites de rencontres

DirectLCI
JUSTICE – L'homme de 34 ans a été condamné mardi à par le tribunal correctionnel de Lyon à 18 mois de prison, dont huit mois avec sursis. Il s'attaquait à des femmes divorcées ou veuves sur des sites de rencontres avant de leur soutirer de l'argent.

Enzo Libero. Sous ce nom, ou plutôt sous ce pseudonyme se cache un jeune homme de 34 ans. Un charmeur, habillé en vêtements de marques et qui connaît un succès certain auprès des femmes. Mais ce Don Juan avait pris la mauvaise habitude de séduire des femmes plus âgées que lui afin de leur extorquer de l'argent, comme le relate le journal Le Progrès.

Il les repérait sur des sites de rencontres, et la plupart d'entre elles étaient divorcées, ou veuves. Enzo s'était par exemple installé quelques semaines chez une retraitée habitant Tarare, près de Lyon. Il s'était fait passer pour un éducateur sportif de la prison de Corbas qui venait tout juste de réussir le concours d’huissier de justice. En réalité, il soutirait des sous à la malheureuse en prétextant des achats à bons prix sur des saisies… imaginaires.

Neuf fois le même stratagème

Et lorsqu'il était présenté à ses voisins, l'escroc parlait alors de ses prétendues relations avec le procureur et des commissaires. Jouant parfaitement son "rôle" d'homme à qui tout sourit, Enzo se permettait ensuite de demander des avances pour l’achat de parfums ou de voitures, sans que personne ne se méfie.

Le jeune homme est même allé jusqu’à présenter des photos "d’amis" en uniformes : en réalité des policiers de Vénissieux, pris dans le hall du commissariat. En tout, le petit malin a reproduit son stratagème à neuf reprises. Il a été condamné mardi à par le tribunal correctionnel de Lyon à 18 mois de prison, dont huit mois avec sursis et mise à l’épreuve.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter