Il menaçait de s’immoler devant l’Hôtel de Ville de Nantes

Il menaçait de s’immoler devant l’Hôtel de Ville de Nantes

FAIT-DIVERS – Un dispositif de surveillance a été mis en place mardi matin devant la mairie de Nantes, après un appel désespéré au commissariat.

Etait-ce une fausse alerte ? Ou le geste d’un désespéré ? Deux voitures de police se sont postées mardi dès 7 h 30 aux alentours de la mairie de Nantes, rue de Strasbourg et rue de la Commune, rapporte ce mercredi le journal Ouest-France . Et pendant une grande partie de la matinée, toutes les entrées ont été placées sous la plus haute vigilance.

Un ex-employé fragilisé

Les raisons de ce dispositif renforcé ? Quelques heures plus tôt, le commissariat avait reçu l’appel d’un homme menaçant de s’immoler par le feu devant la mairie, rapporte le quotidien. L’individu a finalement été interpellé à 10 h, errant aux alentours.

D’après un policier, il n’avait cependant aucun "objet incendiaire sur lui". C’était en fait un ex-employé de la mairie, qui avait été révoqué en mai dernier pour "abandon de poste". Les forces de polices décrivent un homme "au bout du rouleau, mutique et prostré". Il a été hospitalisé d’office.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.